Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pietro COSSU Absysconsult Management et Coaching
  • Pietro COSSU Absysconsult Management et Coaching
  • : Management, Team Building, Communication, Equipes, Coaching de managers et dirigeants, Accompagnement du changement, Stratégie et Formation des managers, Communication interpersonnelle, Leadership, Affirmation de soi, Gestion de conflits, Négociation
  • Contact

Profil

  • Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
  • Dirigeant, Coach, Formateur
Organisation et Accueil de Séminaires
contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
  • Dirigeant, Coach, Formateur Organisation et Accueil de Séminaires contact: pietro.cossu@wanadoo.fr

Abonnement

ABONNEZ-VOUS

http://www.wikio.fr

Recherche

Texte Libre

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 23:57

En cette période de Noël cette vidéo de circonstance rappelle ces quelques bases du leadership (avec, en prime, un plaisir mélomane) :

- Rassurez et accompagnez dans l'exemplarité

- Nourrissez la Confiance

- Allez chercher les Talents avec toute l'énergie, l'implication, la conviction qui vous habitent

- Donnez leur toutes les occasions possibles de s'exprimer. Si vous cultivez la confiance, ils savent ce qu'ils ont à faire

- Faites le avec bienveillance et engagement

- Donnez la place au plaisir de faire

 

A chaque expérience réussie, je constate que lorsque ces ingrédients sont là, le résultat suit.

Car le Résultat est bien "ce qui résulte de". Il s'agit bien du "bottom line".

Se focaliser sur le "bottom line" et stigmatiser les insuffisances ne suffit pas et est souvent contre-productif. Se focaliser sur ces cinq points est rarement décevant.

C'est peut-être bien là que se niche le courage et la force du leader

 

 

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 11:37

"Et si la clé pour amener un vrai changement en nous et dans le monde était la bienveillance ?
Nous avons tendance à la confondre avec une mollesse un peu mièvre et sucrée, ou une forme de complaisance paresseuse, finissant par croire qu’être bienveillant implique l’abandon de toute exigence, de tout possibilité d'action réelle. 
C’est en réalité exactement l’inverse."

Fabrice Midal

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 15:19

Je ne suis généralement pas porté aux recettes toutes faites.

Ce que cet ouvrage n'est pas... en réalité

"Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent"

Encourager la pro-activité, savoir où l'on va, donner la priorité aux priorités: voilà de quoi cheminer efficacement vers plus d'indépendance

Donner de la place à la coopération, chercher la synergie, chercher à comprendre avant de se faire comprendre.... voilà de quoi développer fortement l'interdépendance avec justesse

Et enfin, prendre le temps de nourrir ses talents, ses points forts et développer ses ressources...

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 08:30
Ne dites pas à ma mère que je suis coach du savoir être et du savoir faire managérial... Elle me croit dirigeant d'une grande entreprise!!! ;-)
Ne dites pas à ma mère que je suis coach du savoir être et du savoir faire managérial... Elle me croit dirigeant d'une grande entreprise!!! ;-)
Ne dites pas à ma mère que je suis coach du savoir être et du savoir faire managérial... Elle me croit dirigeant d'une grande entreprise!!! ;-)
Ne dites pas à ma mère que je suis coach du savoir être et du savoir faire managérial... Elle me croit dirigeant d'une grande entreprise!!! ;-)
Ne dites pas à ma mère que je suis coach du savoir être et du savoir faire managérial... Elle me croit dirigeant d'une grande entreprise!!! ;-)
Ne dites pas à ma mère que je suis coach du savoir être et du savoir faire managérial... Elle me croit dirigeant d'une grande entreprise!!! ;-)

Ne dites pas à ma mère que je suis coach du savoir être et du savoir faire managérial... Elle me croit dirigeant d'une grande entreprise!!! ;-)

Septembre 2016. Revue Management: "Etre Heureux rend-il plus productif?" ... c'est presque devenu banal ce sujet de la productivité et du bien-être au travail...

Mais de quoi parle-t-on au juste?

- De baby sitting? ... D'assistanat?... De frais généraux supplémentaires? 

.......

- Ou alors de Responsabilité? De Confiance? De Bienveillance? De Résultat (éthymologiement : "ce qui résulte de...")?

 

Dans son étude (et son livre) sur les Entreprises Humanistes ("comment elles vont changer le monde"), Jacques Lecomte, magnifique hybride d'homme de terrain et de chercheur (pardon Jacques, si tu me lis, de mettre à mal ta légendaire modestie...) montre,  faits, chiffres et multiples exemples à l'appui, que l'idée selon laquelle il est dangereux de faire confiance à un employé est juste une idée reçue. Et montre comment réussissent sur cette voie les entreprises qui remettent au premier plan le véritable sens de leur existence, laissant les concurrents parfois sidérés... sur place. Et parmi les préoccupations humanistes: prendre soin de ceux et celles qui fabriquent ce qu'elles ont à offrir.

 

Il y a bien sûr des pièges dans tout cela, les récentes maladresses et mésaventures d'une des premières enseignes de la grande distribution sont déjà aujourd'hui une référence des garde-fous sur le sujet...

 

Que et Comment faire? Quel accompagnement - quel coaching? - sur ce sujet, pour vos équipes et vos managers?

Rendre vos équipes managériales plus efficaces sur des sujets opérationnels est sûrement une bonne chose.

Rendre vos équipes managériales plus opérationnelles sur des sujets de savoir-être managérial l'est peut-être tout autant.

 

Savoir-être Managérial - Bien-être au travail et productivité? Où sont les vrais termes du débat?
Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr - dans management bien être au travail Coaching
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 10:27

Les acteurs sur les marchés financiers connaissent ce terme de "résilience". Familier, "résilience des marchés", indique la capacité d'un marché perturbé à retrouver son équilibre ou sa tendance initiale.

En matière médicale, la résilience signifie la capacité à mettre en oeuvre ses ressources de restauration de la santé et à guérir.

Pour ce qui est du développement personnel, il s'agit... de la même chose: disposer des ressources pour rétablir l'équilibre ou la dynamique personnelle (ou professionnelle) après un "choc", une "chute" ou simplement une déstabilisation causée par la perturbation (ou un changement radical) de l'environnement immédiat.

Au sens large, il arrive que l'on parle de la capacité à évoluer dans un environnement adverse et mouvant, comme s'il s'agissait d'un marin qui, naturellement, ajuste sans cesse sa voilure... pour rester sur sa route. Comme peut-être nos équipes et nos managers qui vivent et travaillent dans un environnement instable?

 

La bonne nouvelle c'est que cette résilience, parfois naturellement forte chez certain, se travaille, se renforce par le coaching (renforcement de l'estime de soi et de la capacité à cultiver la confiance en soi), la formation, ou par des pratiques spécifiques comme la MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction).

 

Et ce qui est vrai pour un individu l'est aussi pour une équipe.

 

Je vous joins cet article de Adil Malia (Aout 2016) , qui illustre magnifiquement ce propos:

 

"....

Bounce-back like a rubber ball !

Have you ever wondered why the rubber ball bounces back ? There is certainly an explanation in physics for this.

Rubber is made-up from a large number of tangled strands which are interconnected along their length by bonds. When the ball hits the floor , these strands are compressed. Since the strands can twist readily, initially this happens easily. Eventually, the bonds holding the strands together will cause the strands to return to their original positions. This gives an upward force to the ball which is larger than the force of gravity causing the ball to bounce upwards.

If you are creative enough, you will see a close similarity almost an analogy between the bouncing rubber-ball and the 'bouncing' resilience of a professional when adversity makes him hit the figurative floor !!

Some creative lessons for all of us from the bouncing rubber-ball..

- Rubber is made of a large number of tangled strands which are interconnected along their length by bonds. Likewise, the personality of a professional , over a length of its time is nurtured, coached and bonded together through a series of tangled and yet interconnected set of experiences and exposures. This build-up is very basic to the evolving of the character of a professional that enables him to fight and bounce back in adverse times !

- When the rubber ball hits the floor, certain prevailing physical conditions gets disturbed and thus gets altered. This is similar to adverse times which in dynamic market conditions hits an organisation or an individual, personally. It thoroughly disturbs the original state of existence and mutates the prevailing conditions. This changes it's original shape like when the strands of the rubber ball are compressed upon hitting the floor.

- Eventually, the bonds holding the strands together will cause the strands to return to their original positions. A professional too , who is thoroughly exposed to rich experiences in his career, develops an ability to return to his/her original position from the displaced shape it temporarily assumes when hit by adversity. Adversities may temporarily change his attitude, responses, personal motivation, his behavior and his morale. But a seasoned professional gets-over these temporary setbacks and rebounces to its original position, the fastest.

- This gives an upward force to the ball which is larger than the force of gravity causing the ball to bounce upwards. Good professionals similarly emerge victorious from the slide-down experiences. They come our richer , sharper, better and with renewed vigour to face the new challenges in the market.

Thus resilience - the unique ability to rise much above board after drastically falling back (which is also analogically akin to the bouncing rubber-ball quality) is a much valued competency in professional leadership.

Drifting along on momentum does not equip people with the 'feed' required to fight-back the set-backs and emerge therefrom.....'feed' - Force, Enthusiasm, Energy and Drive.

Winston Churchill said..."Success is the ability to move from failure to failure without loss of enthusiasm'. That is the ability leadership is most expected to display n adverse times. The situation being new and unpredictable, getting it right the first time generally in the dynamic context is only a matter of fluke. The key competence is 'not to never make a mistake'. It is this 'bounce back' - rebounding ability that maketh the difference between the winner and the losers in dynamic market conditions.

Adversity Reaction and Rebinding (ARR) - comes to some naturally as it is directly an outcome of one's 'Self Confidence' . But in most of the cases this state of mind can be developed through evolved Mentoring and Coaching under an effective Coach. ARR comes as a package deal with ones desire and passion to Win...which systematically needs to be fuelled thru Coaching. It comes with leaders successfully infusing the 'fight-back till you win' quality in his team.

My boxing experiences have taught me that whenever in a ring you are unexpectedly caught in a battery of quick combinations from your opponent, you tend to blank out and make ad hoc and blunderous flinging of arms that ends opening up your guard, further. And that is worst. Best for you is to adopt a defensive stance, duck, shuffle, guard yourself and wait for the opponents energy burst to exhaust...and use that breathing time to plan your bouncing-back strategy.

After all they say that it is not how many times you fall that decides the Winner. It is only when you are unable to get-up and fight before the final count of .....3 - 2 - 1...that you lose. And who says that even that was the last bout ? Winners are those who lost and trained to fight-back

 

..."

 

 

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 11:41
Management et Neurosciences: Intelligences Multiples et Intelligence Appréciative - les travaux de Thatchenkery et Metzker (2)

voir Article précédent

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 11:45

Les travaux de Howard Gardner, Piaget, Damasio et quelques autres, ont mis en évidence qu'au delà du basique QI (Quotien Intellectuel), qui mesure notre intelligence logico-mathématique, nous mettons en oeuvre dans nos actions d'autres formes subtiles d'intelligences: linguistique, musicale, spatiale, kinésthésique, inter-personnelle, émotionnelle etc...

Ces différentes formes d'intelligences, ont jusque là été délaissées, voire méprisées par un soubassement culturel fortement cartésien, qu'il ne s'agit pas de remettre en cause, car il a par ailleurs permis de larges avancées intellectuelles et scientifiques.

Damasio ouvrait le bal avec "Spinoza avait raison".... Nous ne sommes donc plus surpris de voir ces autres formes d'intelligences remises en lumières. Simplement parcequ'elles ont un principe d'action et de création réel, que bon nombre d'entre nous pressentaient et qui sont maintenant estampillées "valides"par les neuro-sciences.

Tojo Thatchenkery et Carol Metzker ont théorisé sur une intelligence appréciative en collectant des données sur des leaders sur une période de dix ans.

Ils font ressortir 3 composantes et 4 qualités sous-jacentes de l'intelligence appréciative, forme d'intelligence permettant de discerner rapidement le potentiel positif inhérent à une situation donnée, même si elle apparaît comme immédiatement catastrophique. Cette forme d'intelligence et le fait de la "nourrir" sont donc précieux à plusieurs titres: dans la capacité à rester pro-actif, à agir, décider, discerner... et transformer l'environnement.

Les trois composantes mises en évidence:

- Recadrer ou remettre en perspective ("reframing") que l'on peut définir comme la capacité ou le processus cognitif visant à mettre - intentionnellement- dans une perspective choisie une situation, un scénario, des personnes... Ce processus cognitif peut être utile dans des situations conflictuelles, pour - par exemple - considérer un conflit sous un angle organisationnel plutôt que personnel..

- Retenir ce qu'il y a de positif dans une situation, une personne ou une équipe, par un processus d'appréciation/évaluation et de sélection, y compris dans des situations négatives ou de crise.

- Connecter les aspects "opérationnels" ou "porteurs" de la situation présente, par rapport ou en fonction d'un objectif désiré ou désirable. Cet aspect est génératif ou créatif (voire créateur d'une réalité, d'une découverte, etc...). Ce processus est, par exemple, bien connu en marketing (utilisation d'un produit à des fins qui n'étaient pas prévues initialement). Le postulat: pour une intelligence appréciative, il y a toujours dans le présent quelquechose qui peut créer un produit nouveau, une situation nouvelle, une organisation nouvelle etc...

Les 4 qualités sous jacentes:

Persévérance

Confiance dans son "self efficacy" (efficacité personnelle) pour se motiver, trouver ses ressources, élaborer des visions stratégiques, ou des prédictions qui se réalisent parcequ'elles sont faites (auto-réalisantes).

Acceptation de l'incertitude

Résilence

Je reviendrai spécifiquement sur ces quatre qualités.

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 10:41

"Quand nous rendons capables les individus ou les groupes à revisiter leurs forces alors leur capacité à désirer et à générer des objectifs de transformations audacieuses (et non de SIMPLES AMELIORATIONS) augmente. L'approche appréciative du changement se démarque ainsi délibérément des méthodes traditionnelles de résolution de problème"

Ron Fry

Case Western Reserve University - Cleveland

Cité par Jean Pages - Préface Appreciative Inquiry- une révolution positive (trad française chez InterEditions de A positive revolution in change. David Cooperrider & Diana Whitney )

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 02:50

Harvard - Psychology and Leadership - 2012.... Déjà

As leaders, we need to take time aside. More than anyone else.

"Leadership development is Personal development...."

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 08:30
"Partir de Soi pour Partir de Soi"

Cette phrase nous vient de Constantin Stanislavski (1863 - 1938) comédien, metteur en scène et surtout théoricien du théâtre. Son enseignement fondé sur la mémoire affective et le vécu propre des acteurs a influencé le célèbre cours new-yorkais de théâtre Actors Studio.

Donner de soi. Donner de soi - même une maladresse. Même une imperfection. Accepter d'être Soi et de se montrer, partir de soi-même. Partir du Soi authentique pour aller vers les autres - et le monde - est un acte de générosité, qui permet de donner - aussi - de l'espace aux autres. Cet acte de générosité ressenti inspire la confiance. A condition d'avoir un "ancrage personnel" fort. Par nature ou par le travail.

Le théâtre est univers de fiction. Mais cette recommandation de Stanislavski s'applique tout aussi bien à la vie réelle et au monde du management. Equilibrer la relation de Soi à Soi pour équilibrer celle de Soi aux Autres.

Générosité. Bienveillance. Confiance. N'y retrouve-t-on pas les piliers des nouveaux leaders?

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article