Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pietro COSSU Absysconsult Management et Coaching
  • Pietro COSSU Absysconsult Management et Coaching
  • : Management, Team Building, Communication, Equipes, Coaching de managers et dirigeants, Accompagnement du changement, Stratégie et Formation des managers, Communication interpersonnelle, Leadership, Affirmation de soi, Gestion de conflits, Négociation
  • Contact

Profil

  • Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
  • Dirigeant, Coach, Formateur
Organisation et Accueil de Séminaires
contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
  • Dirigeant, Coach, Formateur Organisation et Accueil de Séminaires contact: pietro.cossu@wanadoo.fr

Abonnement

ABONNEZ-VOUS

http://www.wikio.fr

Recherche

Texte Libre

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 18:53

StgeorgDragon.jpg

Il ya quelque temps, je publiais un article sur la motivation et les croyances: Motivation et Usage des Croyances. Du Moteur et du Frein. La vidéo qui y est reprise mérite d'être regardée comme une belle et intéressante référence.


Il évoque ces croyances parasites qui nous empêchent parfois d'agir comme nous l'aimerions.

 

Il met aussi en évidence la possibilité, que nous avons tous, de "reprendre la main" sur notre parcours lorsqu'il est ainsi parasité.


Cette possibilité d'agir sur nos priorités et notre vie est un outil qui est à la portée de chacun d'entre nous.

Elle s'exerce comme on exerce nos autres capacités... par la pratique.

C'est cette possibilité que nous avons tous qui fait dire à certains auteurs que "nous sommes toujours en mesure d'agir sur notre réalité et que ce que nous pensons influe sur notre univers".


Évidemment cela peut laisser perplexe... Mais cela n'a rien d'un escamotage, d'un tour de "passe-passe", ou d'une pratique sulfureuse (!!). C'est juste la mise en oeuvre d'une démarche consistant à prendre en charge nos croyances et de les travailler pour mettre de coté ou neutraliser celles qui nous empêchent d'avancer et mettre en avant celles qui nous aident à aller vers l'objectif que nous nous sommes fixé.

Gandhi disait ceci:

"Vos croyances deviennent vos pensées, vos pensées deviennent vos paroles, vos paroles deviennent vos actions, vos actions deviennent vos habitudes, vos habitudes deviennent vos valeurs, vos valeurs deviennent votre destinée".

 

J'aime cette citation, à un détail près, ce que Gandhi appelle les "valeurs", je l'appellerai les "références expérimentales", car nos Valeurs sont ancrées en nous avant nos croyances. Elles sont notre moteur central.

L'action de nos Valeurs peut être contre-carrée par nos croyances, qui sont souvent liées à nos expériences. Si je suis généreux, je reste généreux quoiqu'il arrive, mais je peux brider ma générosité, parcequ' une croyance liée à mes expériences me fait penser que ma générosité peut m'affaiblir...

 

Pour le reste, il n'est pas moins vrai que mes croyances influent sur ma destinée, cela semble une évidence...

Ce qui est au moins aussi vrai c'est que je peux travailler ces croyances quand elles sont limitantes et qu'elles m'empêchent d'avancer ou qu'elles me font répéter de manière récurrentes des scénarios qui ne me satisfont pas.

La bonne nouvelle, c'est que je peux aussi, à contrario, utiliser mes croyances positives et l'énergie ou l'assurance qu'elles me donnent pour m'aider à franchir une marche décisive.

 

Il y a une métaphore indienne que j'aime beaucoup et qui se passe de commentaires. Je vous la livre à l'état brut:

Un jeune guerrier vint s'asseoir un jour près de son vieux sage de grand père et lui fit part de son indécision à partir à la découverte de nouvelles terres: une partie de lui avait envie de partir, l'autre lui intimait de rester. Le grand père lui dit ceci: "Mon petit ce conflit est celui du combat des deux loups que tu portes en toi, comme nous les portons tous"
Le Grand Père continua ainsi:  "L'un d'eux a peur de l'inconnu et du changement. Il donne l'apathie, l'absence de buts, il limite nos actions et empêche de voir les opportunités qui pourtant jonchent nos chemins. L'autre accroche la moindre opportunité, profite des cadeaux de l'existence, explore son futur et met en oeuvre ses projets... et ces deux loups qui t'habitent se battent sans arrêt".
Le petit fils réfléchit une minute et finit par dire: "- Grand père comment savoir lequel va gagner?"

Le Grand Père répondit simplement: "Celui qui gagne est celui que tu nourris"

 


Partager cet article

Repost 0
Pietro COSSU contact: pietro.cossu@wanadoo.fr
commenter cet article

commentaires